8e Salon des éditeurs indépendants du Quartier Latin

Genre(s) 
Adresse 
Lycée Henri IV, 23 Rue Clovis, 75005 Paris, France
Date(s) 
Samedi 28 Juin 2014
Dimanche 29 Juin 2014
Horaire 
de 10 h à 21 h

A SAVOIR SUR LE SALON...
Devenu un des rendez-vous annuels incontournables du Quartier Latin, le Salon des Éditeurs indépendants réunit, chaque année, une centaine de maisons d’édition indépendantes, œuvrant dans des domaines très divers - beaux livres, littérature, poésie, sciences humaines, voyage, cinéma, jeunesse, bandes dessinées…
Organisé par la librairie PIPPA, ce salon, où les éditeurs ne participent que d’une somme symbolique, repose sur la solidarité. Il est l’occasion, pour ces professionnels de l’édition, de présenter au public leurs parutions, de partager leur passion, d’expliquer leur engagement et leurs partis pris professionnels et de faire découvrir de nouveaux auteurs, illustrateurs, créateurs et artistes… Tous travaillent avec la même passion pour sauvegarder leur indépendance qui signifie qualité, diversité et personnalité !

source : http://www.pippa.fr/-8e-Salon-des-Editeurs-Independants-

LES ÉDITIONS LUNATIQUE participent pour la première fois à ce bel événement. Et pour marquer le coup (d’envoi), elles ont invité CHARLOTTE MONÉGIER (Petite Fille) le samedi 28, BERTRAND FERRIER (L’Homme qui n’avait pas de chat) et JÉRÉMIE LEFEBVRE (Dans avec Jésus) le dimanche 29. Ce sera également la première sortie du bébé de BENJAMIN TAÏEB (Journal d’un fœtus, 2014). Qu’on se le « lise » !

PETITE FILLE, de Charlotte Monégier
Petite Fille s’accroche à l’enfance comme une goutte de pluie sur une vitre sale, de l’autre côté ; car son histoire ne lui appartient pas vraiment. Elle se fait voler la vedette par Béatrice et le Père, dont les éclats de vie se plantent douloureusement dans son enfance, y laissant des marques indélébiles.
Charlotte Monégier a composé un roman troublant, poétique et profond, comme cette mer qui fascine tant Petite Fille. Par petites touches délicates, sans un mot plus haut que l’autre, elle ébauche le portrait de Petite Fille et dépeint tout ce qui fait son monde. Moments fugaces et destins cruels s’exposent, par la grâce de son écriture, réalistes, touchants et néanmoins insaisissables, comme dans la vie.

JOURNAL D’UN FŒTUS, de Benjamin Taïeb
Même la bouche pleine de liquide amniotique, ce foetus ne peut s’empêcher de l’ouvrir. Et le moins que l’on puisse dire c’est que, dépourvu encore de sa première dent, il ne manque pas de mordant. Monologue intérieur — et pour cause —, ce court roman dresse un portrait sans complaisance d’une société de consommation où le bonheur s’achète à crédit sur 20 ans, pourvu qu’on fasse illusion. De sa « caverne » utérine, le foetus semble bien être le seul à porter un regard lucide sur ce monde où il n’est pas encore né.
Vivifiant et méchamment drôle, Journal d’un foetus apporte une bouffée d’oxygène quand il se lit d’une traite.

L’HOMME QUI N’AVAIT PAS DE CHAT, de Bertrand Ferrier
Traducteur sans traduction, amoureux sans amoureuse, Paul Plaque héberge une chatte qui vague sur son palier. C’est la goutte d’eau qui fait déborder la vasque de la rancoeur de Mme Muche, fausse concierge de son état et tout entière vouée au respect du Règlement. Flanquée d’un éminent règlementiste, Mme Muche n’a de cesse d’expulser ce locataire indésirable, accusé de dégradations et de terrorisme. Paul Plaque se retrouve bientôt comme nous tous : enfermé de son plein gré dans son propre appartement, en attendant le Jugement dernier. Heureusement, pour affronter la petitesse mesquine du néant, il lui reste son imagination. Et sa chatte, donc.
Bien.

DANSE AVEC JESUS, de Jérémie Lefebvre
Deuxième roman de Jérémie Lefebvre, qui avait fait sensation il y a dix ans avec La Société de consolation, Danse avec Jésus marie conjugaison au subjonctif et humour aigre-doux pour nous conter l’histoire d’une famille sur trois générations, Jean le grand-père, Christian le fils, Marie la petite-fille, et leurs comparses, amis, voisins ou collègues qui tous s’interrogent sur leur sentiment religieux.
Jérémie Lefebvre scrute consciencieusement leurs états d’âme et dresse un inventaire foisonnant du christianisme contemporain.

Auteur-e en dédicace 
0
Lieu 
0
Crédits 
PIPPA

Réseaux sociaux