Henri Mojon

Président des Éditions du Net

 « La première Journée du Manuscrit a été un succès » / Henri Mojon

 
Chères Éditions du Net, comment vous définiriez-vous ?

Nous sommes une société d'édition d'un type nouveau qui utilise les nouvelles technologies de l'édition et de la diffusion NTEC, pour éditer un très grand nombre de livres imprimés à la commande. La vocation des Éditions du Net est d'accompagner les éditeur-trice-s et les auteur-e-s dans la maîtrise des nouveaux modèles économiques et des nouveaux modes de communication qui émergent avec l'internet.

Quel bilan tirez-vous de la première édition de la journée du Manuscrit ?

La première Journée du Manuscrit a été un succès puisqu'elle a permis à plus de 400 auteur-e-s d'éditer leur livre. Elle a surtout permis de faire émerger un modèle d'auto-édition basé sur le livre papier et la vente en librairie. Jusqu'à maintenant l'auto-édition était systématiquement présentée sur le modèle américain avec des livres numériques très peu chers mais les médias français et surtout les auteur-e-s doivent prendre conscience du danger de ce système pour l'édition.

Comment voyez-vous l'avenir de l'auto-publication ?

Il suffit de regarder ce qu'il se passe dans la musique aujourd'hui, tous les artistes viennent de l'internet. Avant un-e auteur-e devait trouver une maison d'édition pour avoir des lecteur-trice-s, maintenant il faut avoir des lecteur-trice-s pour trouver une maison d'édition. Cela ne veut absolument pas dire que les éditeur-trice-s vont disparaître au contraire cela va développer la lecture et faire émerger des auteur-e-s qui vendront beaucoup plus de livres. C'est ce qui se passe avec Cinquante nuances de Grey qui va atteindre 120 millions d'exemplaires. Personne ne s'en plaint, ni les libraires, ni les maisons d'édition.

Si vous deviez faire une dédicace aujourd’hui, pour qui serait-elle ?

Aux trois membres du jury de l'Académie Balzac : Jean François Colosimo, Président des Éditions du Cerf, Didier Ballot, DG de Chapitre.com et Nicolas Gary, rédacteur en chef d'Actualitté. Car ils ont été assez fous pour y croire.

 


Henri Mojon est président des Éditions du Net.


 

 

Réseaux sociaux